dimanche 14 avril 2019

Le projet d’installation de notre boulangère : Claire Bousquet

Claire nous en a parlé depuis l’an dernier : depuis plus d’un an , à la recherche de terres à acheter pour aboutir son projet d’installation comme paysanne/boulangère c’est au final le hasard qui a mis son grain de blé dans le panier familial : c’est en attendant leur fiston à la sortie de son école qu’une rencontre avec un autre parent les a mis sur la piste des terres qu’ils viennent « d’adopter » à St Paul cap de Joux. 
C’est ainsi que la rencontre avec la famille S, paysans militants à la Conf , passés en bios il y a quelques années s’est faite . A leur retraite, leurs 2 fils avaient repris l’activité, associés en GAEC. L’un d’eux quittant la GAEC, les terres qu’il laissait n’entrant pas dans le projet de l’autre, la famille S souhaitait laisser ce lieu magnifique à la culture bio, en dehors de la spéculation foncière . C’est tout naturellement qu’ils les vendent à Terre de Liens .

Tout s’est fait rapidement !

Ainsi le 16 février 2019 avec un beau soleil, Claire, entourée des cédants, voisins, amis, adhérents à TdL représentants associatifs (Françoise et Martine pour l’AMAP de Rivières, Robert Couffignal pour Terres de Rivières) , Fabrice Ruffier salarié de Terres de liens et 2 autres personnes bénévoles à TdL. A pu présenter son projet d’installation et signer son engagement sur la charte TdL.


Claire et Pascal sont entrain d’acheter aux cédants un hangar de 1000m2 qui permettra d’abriter four, meunerie, stockage et abris du matériel et une bâtisse en terre (en partie en ruine) qui permettra l’aménagement de leur logement dans un ...3è temps !

Le projet

Le socle du projet est la production de pain au levain cuit à la ferme dans un four à bois ; la culture de l’ensemble des céréales permettant de produire ce pain, la création d’un fournil et d’une meunerie seront bâtis sous le hangar ainsi que tout le système de tri et de stockage des céréales.

Les 18 ha seront suffisants pour assurer une rotation des cultures, tous les 4 ans : les productions seront blés de pays, seigle, et légumineuses nécessaires à un bon assolement : pois chiches, tournesol, haricots grains, sarrasin etc …qui pourront être commercialisés également ; une production de foin pouvant elle aussi être échangée contre du fumier avec un éleveur en bio . Un couvert végétal pour l’hiver de féverole, méteil etc …. nourrira les sols par le broyage du printemps ...bref ..les plans de culture doivent rendre la ferme auto suffisante pour la boulangerie.

Pour la commercialisation : Claire a intégré bien sûr les 2 AMAP actuellement servies, avec une distribution supplémentaire prévue pour la nôtre, le marché de plein vent de Graulhet où elle est présente depuis 2 ans , la vente à la ferme les jours de boulange, et si besoin était le démarchage de restaurateurs locaux ou magasins bios. Sur les 5 premières années la production ira crescendo .

Les travaux du fournil et de la meunerie seront réalisés par Pascal à travers son entreprise de maçonnerie, ce qui permettra un équilibre du budget familial .

Son plan d’investissement s’étale sur 5 ans, le financement se fait par un apport personnel, un emprunt bancaire, une aide de la DJA, une aide Européenne, le reste étant financé par la trésorerie de l’activité .

Aujourd’hui, la signature du fermage avec le cédant est faite et le bail basculera avec Terre de Liens dés que la transaction sera achevée. Claire, Pascal et leur petit garçon ont déménagés dans le logement locatif jouxtant la propriété des cédants et les céréales ont pu être semées avant l’hiver (avant la signature !) … peu à peu tout se met en place … et c’est avec plaisir que notre AMAP contribuera au soutien de cette installation !